Pérou, partie I

février 15, 2018

Un petit deux semaines au Pérou, une destination que je voulais vivre depuis longtemps et un rêve d’enfance, certainement entretenu par les dessins animés «Les cités d’or». Voici mon résumé de voyage, surtout en images…

Nous arrivions directement en avion à Cusco, point de départ de notre itinéraire. Dès le début, les effets de l’altitude se sont fait sentir, juché à plus de 3400m, notre premier BnB paraissait infiniment loin et la montée avec nos gros sacs difficile, mais le coup d’oeil au sommet en valait tout à fait la peine! 

Notre premier Bnb
La montée vers notre bnb, une multitude d’escaliers et les jolies ruelles de Cusco
Notre Bnb et Chipie qui nous accueille
Attention, on doit payer les dames en habits traditionnels pour avoir un portrait d’elles… J’en ai photographié quelques-unes au début, mais à la fin on se rend compte qu’il y en a partout et que c’est un véritable business…
Ruelles et murales
Cusco, place d’Armes
En amour avec l’art péruvien et toutes ses couleurs.
Repas tipico
Ruelles en pente.
Cusco de soir est tout simplement magnifique!
Beaucoup de pitous…
Les chats se font timides, ils semblent trouver refuge dans les commerces.
Petit café sympa…
Ruelle et murale

Je le mentionne souvent dans mes résumés de voyages, mais se loger avec AirBnb, je trouve toujours ça aussi génial. Alexandra et Jose, les hôtes de notre premier Bnb, nous ont invités à découvrir le marché local et à y déguster un déjeuner typique. Ces moments uniques partagés avec des gens de la place sont toujours mes favoris.

Le marché public

De Cusco nous nous rendions ensuite en direction du Machu Picchu, je ne pouvais cacher mon excitation! Transport en autobus jusqu’au train qui nous mènera à Aguas Calientes, le petit village tout près du Machu Picchu. Le trajet en train était plus qu’agréable et les paysages à couper le souffle…

Nous avons choisi de dormir une nuit sur place et d’entreprendre la montée jusqu’au sommet à pied, à l’aube du jour suivant, comme il est conseillé de le faire. 

Aguas Calientes

Aguas Calientes, petit chaton de commerce

Réveil à 4h du matin afin de nous rendre au portail d’entrée du sentier menant au sommet. Ma «bulle de bonheur» a vite éclaté, malgré notre réveil matinal, une file d’attente d’environ 200 personnes y était déjà. Une fois ouvert et les inspections des papiers de tous et chacun faites, c’était enfin à notre tour d’entreprendre notre petite ascension, à la queue leu leu jusqu’au sommet. La pluie s’est mise de la partie à mi-parcours, trajet dans la boue et montée difficile pour ma part à cause de l’altitude. Nous avions en plus un temps limite pour nous rendre au sommet et rejoindre notre guide (obligatoire), ce qui a rendu ma randonnée stressante, pas le temps de se changer ni même de prendre une petite bouchée… À l’entrée du parc, nous devions retracer notre guide parmi la foule et tous les autres guides agitant leurs drapeaux en hurlant le nom de leur groupe, c’était loin d’être exotique! Une fois le groupe rassemblé, nous sommes entrés sur le site tant convoité et la visite a pu commencer.
La pluie était toujours présente, mais en tant que photographe, je ne pouvais contenir ma joie devant les paysages sublimes que j’avais sous les yeux… 

Après une bonne journée passée au Machu Picchu, le temps était venu de redescendre. Le soleil s’est finalement pointé le bout du nez en après-midi, mais vu l’état du sentier nous avons opté pour l’autobus jusqu’à Aguas Calientes. Notre train nous attendait ensuite pour nous mener à notre navette de retour vers Cusco. Une journée bien remplie, de bonheurs et de déceptions. Je ne peux imaginer le site en haute saison, c’était déjà très achalandé, une foule de gens bruyants plus préoccupés par la moue parfaite à faire pour leurs selfies…    Sachez que j’ai usé d’astuces pour mes photos afin de ne pas trop voir la foule. Je crois que ça en vaut tout de même la peine, mais le moment présent est difficile à savourer étant donné la quantité de gens. Il y a un deuxième sommet moins fréquenté, le Huayna Picchu, l’ascension est plus haute et plus difficile, ce qui le rend moins populaire. Nous ne connaissions pas cette montagne à ce moment, sinon elle nous aurait fort probablement intéressées, vu l’aspect moins touristique.
À peine revenus à Cusco, nous récupérions nos sacs, direction Arequipa en autobus de nuit. Parfait pour économiser du temps quand on a de grandes distances à parcourir et peu de temps, mais c’est loin d’être un repos récupérateur!
Quelques images de Arequipa, plus grosse et citadine que Cusco, petites boutiques branchées et architecture pleine de détails. Nous y avons pris un tour de ville gratuit de 3 heures, c’était une bonne idée, à voir!

La place d’Armes de Arequipa

Le sympathique restaurant Ratatouille à Arequipa

Panorama à couper le souffle avec les montagnes qui surplombent la ville…

 

Voir la suite « Pérou, partie II »