Sequoia and Kings Canyon National parks

septembre 29, 2017

En 10 jours, j’aurai ajouté 3 crochets à ma « check list » : The Cat House on the Kings, Sequoia and Kings Canyon National Parks, Joshua Tree National Park. J’ai tracé un itinéraire parfait réparti dans ces différentes régions de la Californie. Voici un résumé en images de ma courte visite parmi les géants.

Je me suis trouvé un magnifique appartement sur Airbnb à Three Rivers, à seulement 5 miles de l’entrée du parc. Personnellement j’adore l’option bnb qui me permet de préparer mes repas sur place ainsi que tous mes lunchs de randonnées. C’est souvent moins cher que l’hôtel, plus personnel et local, en plus de faire de bonnes économies sur les restaurants!

À gauche, la vue de ma chambre, à droite une rivière du parc.

Premier arrêt, General Sherman Tree. Le trajet est sinueux et pour les gens ayant une tendance facile aux maux de cœurs en voiture (comme moi), il faut s’attendre à une montée lente avec beaucoup d’arrêts. Heureusement de nombreux espaces ont été aménagés pour s’arrêter et observer le paysage à couper le souffle.

En se levant tôt, on a plus de chance de croiser les habitants de la forêt. Je n’ai pu capter que les fesses de ce chevreuil… mais quand même!

On devine qu’on approche en observant la végétation changer, mais à la vue du panneau : Entering Giant forest, l’excitation est à son comble! À plus de 6000 pieds d’altitude, c’est frais, même si j’étais préparée, je n’étais nettement pas assez habillée la première journée. De plus, le soleil prend un long moment avant de réchauffer la forêt, ce n’est qu’autour de midi que l’on peut ressentir une bonne différence.

Comme le montre la photo ci-bas, la randonnée qui mène au General Sherman Tree est facile et courte, pour enfants, familles, marchettes et compagnie…  On s’énerve à prendre une tonne de photos du premier séquoia géant croisé sur la route, du calme, il y en a beaucoup dans la forêt, plus gros encore (c’est l’expérience qui parle)!

Comme certains de ces arbres peuvent avoir 3000 ans, il y a de fortes chances qu’ils aient eu à affronter un jour ou l’autre un incendie, laissant ainsi d’immenses cicatrices noires. Pour la grande majorité qui y survivent, cela n’affecte aucunement leur santé.
Autoportrait. 

Ça c’est de la cocotte! Plusieurs panneaux d’avertissements sont accrochés aux arbres susceptibles d’en laisser tomber une sur notre tête…

En bas à droite, le General Sherman Tree, le plus gros arbre au monde, âgé entre 2300 et 2700 ans. Le plus gros ne veut pas dire le plus vieux, sa localisation parfaite fait en sorte qu’il a une excellente croissance!

Après avoir vu cet arbre incroyable, j’ai poursuivi mon exploration en prenant la Congress Trail, une boucle de 3.3 miles. Ce sentier également facile, est bordé d’arbres qui paraissent tout aussi imposants que le General Sherman Tree, ce qui le rend spectaculaire.

Autoportrait.

En fin de journée, j’ai passé du temps à la rivière près de la sortie du parc. J’en ai profité pour faire ces quelque autoportraits.

Jour 2 : Retour par la même route (Generals Highway) pour me rendre dans le coin du Lodgepole Visitor Center. Une autre randonnée fort agréable et de niveau facile, jusqu’à la Tokopah Falls. 

Plusieurs sites de camping sont offerts dans tout le parc. Un des beaux que j’ai vus est celui qui longe cette rivière, où on peut installer une tente directement sur le bord, avec cette magnifique vue.

La chute, beaucoup plus impressionnante et vertigineuse en vrai, et je n’ai aucun doute qu’après les pluies, sa puissance doit être considérable.

C’était la fin de mon aventure à Sequoia and Kings Canyon National Parks, je me dirige maintenant vers Joshua Tree National Park, voici une coquette maison d’art rencontrée sur la route.