Neko cafe, Japon

avril 28, 2019

Qui dit Japon dit cafés félins. Il suffit de taper «Cat cafe Japon» sur internet afin de constater l’ampleur du phénomène.

Entre deux visites de temples et de longues marches, il y avait toujours un Neko cafe pour me ressourcer (Neko signifie chat en japonais). La majorité sont identifiés sur les cartes telles que Google maps, mais nombre d’entre eux sont laissés au hasard des promenades. Certains ont une vocation de café-centre-d’adoption et si chaque endroit a ses particularités, son décor et des chats aux personnalités différentes, ils ont tous le point en commun d’être d’une propreté sans faille.

Il faut généralement patienter avant d’entrer, parfois cinq minutes, parfois une heure, le nombre de visiteurs étant respecté à la lettre. Les chats se laissent désirer, la hâte m’envahit et j’essaie d’entrevoir l’intérieur du café par le moindre petit recoin laissé à découvert.

On m’invite à retirer mes chaussures et enfiler des chaussons, puis à me laver les mains, ce que je fais méticuleusement. Le tout habilement mimé, puisque très peu de Japonais parlent anglais, ils sont toujours mignons à voir avec leurs petits gestes et leur petite voix, pareils à ce que je m’imaginais. À l’aide de dessins sur un carton, on me pointe les forfaits disponibles puis j’indique à mon tour celui que je désire. Les forfaits habituellement de 10-30-60 minutes ou même la journée entière peuvent inclure un thé ou un jus et parfois des pâtisseries. Je choisis une heure, ça passe en un clin d’œil…

Tapis chauffants, fauteuils, coussins, jouets, breuvages et gourmandises, tout a été pensé pour que le visiteur passe un moment des plus relaxants mais surtout que le bien-être des petits pensionnaires soit optimal. On ne peut caresser les chats que s’ils viennent à nous et on ne peut évidemment pas les tirer de leur sommeil. Je suis une invitée dans leur demeure, mais la curiosité l’emporte et ils finissent tous par venir «m’inspecter». Certains se blottissent sur mes genoux, d’autres gourmands n’attendent que les friandises tandis que les plus éveillés ne se lassent pas de mes jeux. Vous voyez, l’heure est déjà passée!

Fait cocasse, les Japonais ne caressent pas les chats, ils les tapotent. Oui, ils leurs tapent les fesses à répétition, parfois rapidement et d’une vigueur qui pourrait paraître violente. À mon grand étonnement les chats semblaient adorer, alors je m’y suis mise aussi!

Soyez attentif à ce symbole si vous vous promenez dans les rues du Japon, il signifie «chat» et il annonce certainement un Neko Cafe!

Chat, ou Neko en japonais

 

CATCAFE MOCHA (SHINSAIBASHI)

Le Catcafe Mocha d’Osaka a définitivement l’arbre à chat le plus spectaculaire!

Mocha café
Gemmai et Hotate


Même si les chats étaient plutôt indépendants, leur chorégraphie disciplinée quand le dîner est arrivé a rendu la visite captivante!

À droite : Mi-kun
À gauche : Daizu
Raura

 

CAFE GURUGURUDOU

Le café Gurugurudou à Osaka, son ambiance feutrée, son décor traditionnel et ses chats amicaux sauront vous ravir.

Café félin Gurugurudou
Café félin Gurugurudou
Café félin Gurugurudou
Café félin Gurugurudou
Café félin Gurugurudou

 

CAFE NECO REPUBLIC

Neco Republic, l’aménagement du troisième étage de ce café et centre d’adoption offre la possibilité de faire des siestes avec les chats!

Café félin Neco Republic
Café félin Neco Republic
Café félin Neco Republic

La tête qu’ils font au clic de la caméra!

Café félin Neco Republic
Café félin Neco Republic

Le tapis chauffant en attire plus d’un… Clin d’œil à mes chaussons en forme de chats.

Café félin Neco Republic

Les cubicules à siestes.

Café félin Neco Republic

 

THE CAT’S APARTMENT

Coup de cœur pour le Cat’s apartment de Kyoto, pour son décor, son ambiance, son confort et ses chats sympathiques. Il y avait une heure d’attente pour monter à l’appartement mais pour passer le temps, l’espace comprend un service de café et pâtisseries, une boutique souvenirs et des albums photos avec tous les noms des félins.

À droite, Roy ou Ekahi, tous deux des Russian blue, ils sont difficiles à différencier mais je crois qu’il s’agit de Ekahi, The cat apartment
Luccica et Coco, The cat apartment
Fio et ses beaux yeux bleus, The cat apartment
Café félin The cat apartment
Café félin The cat apartment
Roy, The cat apartment
Café félin The cat apartment
Roy et Rock, The cat apartment
Rock qui aimerait bien se joindre au «pyjama party», The cat apartment
L’adorable Kinako, The cat apartment
Café félin The cat apartment

 

CAFE LOUTRES

Il n’y a pas que les cafés félins qui sont prisés, les cafés loutres aussi!

Café loutres
Café loutres
Café loutres
Café loutres

 

NEKO CAFE TIME

Un beau café trouvé par hasard, le Neko cafe Time à Kyoto.

Momo, Neko cafe Time
Raiô et les amis, Neko cafe Time
Le propriétaire qui s’amuse avec les chats. Neko cafe Time
Neko cafe Time
Bob le gérant et les amis, Neko cafe Time
Bob et Azuki, Neko cafe Time

Dernière photo du Neko cafe Time et la vue d’ensemble du Nekocafe Ragdoll.

Raiô, Neko cafe Time et café félin Ragdoll

 

NEKOCAFE RAGDOLL

La famille du Nekocafe Ragdoll, où il y a en fait toute sorte de chats, on peut même passer du temps avec un lapin géant très joueur!

Café félin Ragdoll
Café félin Ragdoll
Tigger, Café félin Ragdoll
Ten et Goma, Café félin Ragdoll

Le premier café félin au Japon aurait ouvert ses portes à Osaka en 2004. Tokyo compterait environ 39 cafés félins à ce jour et il y en aurait approximativement 150 au pays, ce qui me laisse encore beaucoup d’exploration à faire.
J’espère que vous aurez l’occasion un jour d’en visiter quelques-uns, en attendant nous avons ceux du Québec qui sont tout aussi agréables!