Histoire de petits cailloux

janvier 23, 2021
J’en avais entendu parler par des amis du quartier qui ont des enfants et je vois parfois des photos de ses petits cailloux sur les réseaux sociaux. J’ai donc décidé d’aller à la rencontre de l’artiste.

J’en avais entendu parler par des amis du quartier qui ont des enfants et je vois parfois des photos de ses petits cailloux sur les réseaux sociaux. J’ai donc décidé d’aller à la rencontre de l’artiste.

Nous nous sommes donné rendez-vous «aux petits cailloux», sur la 6e Rue à Limoilou. À travers le blanc de l’hiver, j’aperçois une table multicolore: c’était comme découvrir un trésor. Charmée par cet univers, je m’attardais à chaque personnage quand je la vis descendre l’escalier, tel un soleil, le regard pétillant et le sourire éclatant… Voici Madame Cailloux!

J’en avais entendu parler par des amis du quartier qui ont des enfants et je vois parfois des photos de ses petits cailloux sur les réseaux sociaux. J’ai donc décidé d’aller à la rencontre de l’artiste.

Madame Cailloux, Isabelle Gagnon de son vrai nom, réchauffe les cœurs et ses œuvres sont la source de nombreuses histoires. Pour les parents et les enfants du quartier, passer voir «les petits cailloux» est devenu un incontournable. 

«Les enfants viennent et choisissent un caillou qu’ils apportent à la maison. Parfois ils le rapportent après quelques jours pour en choisir un nouveau. C’est comme une bibliothèque!» Elle a bien raison, puisque chaque caillou raconte une histoire: chats et créatures imaginaires, monstres adorables, jolis cœurs et messages d’amour.

L’aventure commence à l’été 2020. Privée d’emploi par les circonstances que nous connaissons tous, Isabelle ressentait le besoin de continuer à partager. 

«Je suis famille d’accueil pour les étudiants étrangers et, me retrouvant soudainement seule, je cherchais un projet qui me permettrait de revoir des gens et surtout de donner de l’amour. L’idée des cailloux m’est venue! Malgré le fait que je sois artiste maquilleuse, peindre des roches était une toute nouvelle expérience. J’ai appris quelques techniques et j’ai créé un atelier dans la chambre où j’accueillais les étudiants. Mon propriétaire est vraiment gentil et me laisse exposer les cailloux au rez-de-chaussée, devant chez lui.

«Voir les mamans et les papas, découvrir les expressions des enfants, c’est tellement beau! J’ai besoin de donner cet amour-là. J’espère que ça va apaiser et mettre un baume sur tout ce beau monde de Limoilou et d’ailleurs, qui vont faire voyager mes cailloux aussi.»

Je souhaite à tout le monde d’avoir quelqu’un comme Madame Cailloux dans son quartier.  Et maintenant j’ai moi aussi mon caillou signé Isa, Madame Cailloux!

Le caillou qui m’a été offert a trouvé sa place…

Publication précédente Un livre qui fait du bien