Gros-nez-rose

février 27, 2021
Romy

Je reçois régulièrement des messages de gens qui me suivent sur les médias sociaux, parfois pour me dire que mes photos leur font du bien, pour me saluer ou simplement pour jaser photo. 

J’aime apprendre à vous connaître et certains messages vont droit au cœur. C’est ainsi que j’ai connu Marie-Josée, on s’est échangé quelques messages au fil du temps et il est évident qu’elle et moi avons plusieurs points en commun. Comme moi, elle est passionnée d’aventures, de photo… et de chats évidemment!

Ce fut un plaisir d’aller à sa rencontre afin de capter ces moments de complicité avec sa chatte Romy. Quand j’ai demandé à Marie-Josée si je pouvais publier un petit quelque chose à leur sujet, c’est spontanément qu’elle a voulu me raconter leur belle histoire. Je vous laisse donc la découvrir, voici le récit de Marie-Josée et Romy :

« Amoureuse des voyages, de la forêt, de la mer et des animaux, particulièrement des chats, j’en ai toujours eu depuis mon enfance. Chaque chat est unique et a sa propre histoire, je pourrais vous en raconter plusieurs mais permettez-moi de vous relater celle avec Romy ou « Gros-nez-rose », surnom que j’affectionne beaucoup !

Romy
Romy

Ma 1re rencontre avec « Gros-nez-rose » remonte le 24 août 2007. Elle était couchée sur son flanc droit dans la cage au refuge, super relaxe et quand nos yeux se sont croisés, elle m’a fait des « façons » et mon cœur a fondu ! Instantanément, je savais qu’un lien « spécial » voire « cosmique » nous unissait. Elle avait 1 an. Sa présence au refuge s’explique que sa propriétaire était gravement malade et ne pouvait plus s’en occuper. J’allais donc prendre la relève…

Très tôt, je découvris sa personnalité : indépendante, curieuse, aventurière (bonjour les souris et les oiseaux, Hon Romy, quel beau cadeau ! Ce n’était pas nécessaire voyons !), calme et semi-affectueuse. J’ai droit à des câlins selon son humeur du moment et savez-vous quoi ? C’est parfait pour moi car je suis moi aussi indépendante et affectueuse à mes heures.

Je mentionnais précédemment le côté « cosmique » qui nous unit : je sens que Romy me « comprend ». Elle sait quand venir me consoler quand j’ai de la peine, elle vient me « border » le soir et entendre son ronron chantonner près de mon oreille est une douce musique, pour moi, c’est un « calmant naturel ». Que dire de nos matins ? Madame vient s’allonger sur un côté du corps, ça part des épaules jusqu’au bas du dos. Son « moteur » (ronrons) roule allègrement, quel beau réveil me direz-vous ! Détrompez-vous ! Madame a une idée derrière la tête, ce n’est pas pour être « fine » mais pour manger ! Si je n’obtempère pas « tussuite » pour me lever du lit, croyez-moi, Madame utilise tous ses trucs pour me faire comprendre que son besoin primaire a besoin d’être prestement assouvi ! Par contre, jamais elle a démontré de l’agressivité, non, c’est un chat exceptionnellement doux et sans malice.

On dit que les chats sont des êtres « spirituels », je le crois car pendant mes séances de Reîki, il arrive que Romy s’installe et se couche à côté du client et souvent, c’est aux endroits où la personne souffre d’une douleur (par ex. : les jambes, bras, épaules). Les chats, de par leur présence, nettoient nos énergies négatives.

Mon « Gros-nez-rose » âgé maintenant de 15 ans et présente dans ma vie depuis 14 ans, c’est ma meilleure amie, mon phare, ma « précieuse ». De par sa présence rassurante, elle m’aide à m’ancrer dans le présent moment, elle embellit mon quotidien et saupoudre des poussières de bonheur dans mon cœur ! Merci la vie ! Merci Gros-nez-rose ! »

Marie-Josée et Romy